Caspar David Friedrich, artiste allemand, a peint en 1818 un Voyageur devant une mer de nuages. Ce tableau d’un musée de Hambourg est on ne peut plus romantique.

 

Quelques années plus tard, F. Schubert a repris ce thème dans Der Wanderer-Fantasy, la Fantaisie du Voyageur : "Étranger je suis venu, étranger je repars"…

 

Cette quête sans fin d’un compositeur tourmenté, la talentueuse pianiste Sylvia Kohler la rend à merveille dans cet enregistrement. Elle sait traduire avec autant d’élégance les états d’âme de Rachmaninoff qui, des décennies après le romantique Schubert, nous fait passer, dans sa sonate n° 2, d’un mouvement tumultueux à des méditations élégiaques.

Sylvia Kohler - Piano

18,00 €Prix