Monastère de Chevetogne

Image-empty-state.png

Le monastère de Chevetogne a été fondé à la fin de l'année 1925 par le Père Lambert Beauduin qui, comme moine de l'Abbaye du Mont-César (Louvain), avait auparavant animé le renouveau liturgique en Belgique. La rencontre de l'Orient chrétien l'a rendu conscient de la division des églises et a inspiré son projet de fonder un monastère dédié à l'unité des chrétiens.

Au mois de décembre 1925, le Père Beauduin s'installe avec quelques confrères à Amay-sur-Meuse (diocèse de Liège), d'où la communauté déménagera à Chevetogne (diocèse de Namur) en 1939.

Par ses contacts avec des personnalités des églises et communautés séparées de Rome (orthodoxie, anglicanisme, protestantisme), l'accueil des hôtes, la célébration liturgique selon deux rites et l'organisation de colloques théologiques annuels depuis 1942, la communauté de Chevetogne a voulu engager un dialogue loyal avec les chrétiens d'autres confessions et faire connaître aux chrétiens d'Occident la richesse de la tradition de l'Orient chrétien.

Le monastère a ainsi contribué pour sa part à faire évoluer l'attitude de l'Église catholique en faveur de l'oecuménisme, qui deviendra sa doctrine officielle au Concile Vatican II (1962 - 1965).

Aujourd'hui encore, la Communauté de Chevetogne prie, travaille, accueille ses hôtes avec, au coeur, la prière du Christ avant sa passion : "Qu'ils soient un". Le prieuré de Chevetogne a été élevé au rang d'abbaye le 11 décembre 1990.