Abbaye des Gardes

Image-empty-state.png

C’est en 1818, après un courageux périple à travers l'Europe pour échapper à la tourmente révolutionnaire en France, qu'un groupe de treize moniales cisterciennes s'est arrêté à Notre Dame des Gardes, en Anjou. Elles se sont installées alors dans les ruines d'un couvent d'Augustins qui, avant la Révolution, desservaient le pèlerinage marial.

La communauté de Notre Dame des Gardes appartient à l'Ordre de Citeaux, né au XIIè siècle d’une réforme de l'Ordre de saint Benoît, dont elle suit toujours la règle. Héritière et porteuse d'une longue tradition, la communauté d'aujourd'hui compte une trentaine de soeurs réunies pour chercher Dieu selon la Règle de St Benoît et dans la tradition de Citeaux. Elle vit dans la solitude et la prière, au rythme des heures liturgiques, de la lectio divina de la prière silencieuse et du travail qui ponctuent leurs journées.