Abbaye de Maylis

Image-empty-state.png

Simple prieuré tout d'abord, le monastère de Maylis ne date que de 1946. Il fut élevé au rang d'abbaye le 30 août 1948. Ce n'est pas tant l'abbaye, mais le site dont la dévotion à Notre Dame est très ancienne. Dans le diocèse d'Aire et Dax, il semble qu'une église ait été dédiée à la Mère de Dieu, vers 360. Au XIV° siècle, des documents permettent d'affirmer l'existence d'une paroisse dédiée à Notre Dame, à Maylis. Des restes de façade confirment également la présence d'un lieu de culte à cette époque. La chapelle gothique, construite plus tardivement et miraculeusement épargnée des saccages et pillages de 1653 (pendant la Fronde), fut agrandie vers 1659. A la Révolution (en 1792), l'église fut désaffectée et mise en adjudication... Rendue au culte au Concordat, privée de curé jusqu'en 1845 et mal entretenue, elle se délabra.

En 1857, l'Abbé Piraube entreprit la restauration de la chapelle mais aussi la construction d'une nouvelle église. Elle fut inaugurée le 19 août 1883.

Aujourd'hui, à l'abbaye Notre-Dame de MAYLIS, vit une communauté de moines bénédictins olivétains. Cette congrégation fut fondée au XIV° siècle, en Italie, près de Sienne, par le Bienheureux Bernard Tolomei, d'une grande dévotion à la Vierge Marie. Depuis 1946, les moines ont restauré les deux églises du site et construisent actuellement de nouveaux bâtiments pour la communauté.