Les foules de notre époque, dit-on, s’éloignent des sanctuaires et perdent pied peu à peu avec les textes et les chants que pratiquaient les communautés chrétiennes à partir du Vème siècle pour animer les offices.

 

C’est le pape Grégoire le Grand, au VIème siècle, qui codifie ces mélodies, qu’on appellera dès lors grégoriennes, et qui s’adaptent aux différents moments de l’année liturgique. Au XIXème siècle, Dom Guéranger, moine puis abbé de l’abbaye de Solesmes, redonne à ces mélodies en déclin leurs lettres de noblesse et leur impulse un nouvel essor.

 

Le chœur des séminaristes de Gricigliano, entendant le message de Pie X, qui invite à "prier sur la beauté", a voulu, dans cet enregistrement, donner à ces mélodies leur atmosphère de sérénité, de recueillement, de joie spirituelle ou tout simplement humaine. Le premier chant en est d’ailleurs la parfaite introduction : Gaudemus omnes…, réjouissons-nous tous… Une telle invitation vaut bien un détour !

Gaudeamus Omnes

18,00 €Prix