A la fin du XIXe siècle et au début du XXe, la mode était aux cures dans les stations thermales, mode qu’avaient lancée Napoléon III et l’Impératrice.

 

La ville de Royat ne fut pas en reste et son théâtre date de cette « belle époque ». Les villes d’eau proposaient aux « curistes » des heures musicales dont les thèmes convenaient à une ambiance légère, mêlant « culture et divertissement ».

 

Bernard Boucheix reprend ici certains des plus célèbres airs d’alors, puisés chez les compositeurs viennois, dont Johann Strauss, qui symbolise à lui seul toute une époque.

Baryton Viennois

18,00 €Prix