CD de l'abbaye de Fontgombault

Nouveau

01 - Orgue : Joseph est bien marié
02 - Antienne Laetare
07 - Hymne Te Joseph

Saint Joseph

À l’occasion de cette "année spéciale saint Joseph" (du 8 décembre 2020 au 8 décembre 2021), le Pape François rappelle le 150e anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme Patron de l’Église universelle. Il est peu question de saint Joseph dans les évangiles, mais l’église le célèbre le 19 mars, le 1er mai.

Pour les moines de Fontgombault, ce CD est aussi un témoignage de leur dévotion envers ce grand saint, pourvoyeur de vocations dans les maisons religieuses et une invitation à le prier : "Allez à Joseph".

Depuis leur dernier enregistrement, il y a environ 10 ans, nombreuses ont été les vocations, rajeunissant la communauté de plus de 60 frères actuellement. Bien entendu cela s’entend assez clairement ici, leur chant plus juvénile révèle un dynamisme que l’on ressent aussi aux offices de l’abbaye.

02 - Du Caurroy : Conditor alme siderum
04 - Du Caurroy : Une jeune fillette
12 - Siefert : Puer natus in Bethleem

Puer natus - Orgue

L’orgue de l’abbaye de Fontgombault, ce sont 45 jeux et 3000 tuyaux !

Des années de travail l’ont fait entrer dans une nouvelle jeunesse, en « donnant à chaque plan sonore couleur et harmonie ». Quel bonheur pour François Clément que de « tester » ce bel instrument, « assez profondément remanié par le facteur Franck Bistocchi » depuis son dernier récital en 1998 !

Dire que Buxtehude et Bach sont éclatants serait un euphémisme. Quant aux pièces consacrées à Noël, elles font ressortir elles aussi toute la richesse ingénue d’un répertoire plus populaire mais qui illustre au mieux d’autres facettes de cet orgue promis à un bel avenir.

01 - Répons "Missus est"
07 - Orgue : Ave novi luminis
15 - Antienne "Beata es"

Louanges de la Vierge Marie 2

"Rien de guindé ou d’affecté, rien de trop solennel. Avant tout, un sens exquis de la mesure, où rien n’est oublié."
C’est ainsi que s’exprime, au sujet de cet enregistrement, Dom Gajard, maître incontesté du chant grégorien.

C’est bien cette impression qui prévaut à l’écoute des répons ou antiennes. Le choix des pièces d’orgue est déjà une richesse : en effet, on a puisé pour cela dans le répertoire français mais aussi, plus largement, dans le répertoire européen : Montserrat, l’Angleterre, l’Allemagne…y sont bien présents. Autre richesse, l’alternance de chants et d’orgue : une variété que saura apprécier le mélomane.

01 - Introït "Salve sancta parens"
06 - Credo III
13 - Antienne "Nigra sum"

Louanges de la Vierge Marie 1

La dévotion mariale est une constante de la vie monastique. Le chant grégorien, qui est avant tout une prière, participe de cette tradition.

Ce nouveau CD, consacré à Marie par les moines de Fongambault en est une belle illustration : en mettant en jeu toutes les nuances du grégorien, ces mélodies traduisent à la fois la délicatesse et la tendresse et, en même temps, le profond respect exprimés à la Vierge.

Le Salve Regina couronne admirablement ce florilège.

01 - Introït "Gaudeamus"
07 - "Laeta dies"
18 - "Exultet omnium"

Saint Benoît

Vous présenter Saint Benoît et le chant grégorien, que savent si bien mettre en valeur ses disciples, serait superflu.

Sous une belle jaquette enluminée, ce CD des moines de Fontgombault nous plonge au cœur de la vie monastique. Ce sont les moments marquants de la vie du grand fondateur qui sont ici évoqués, à travers la liturgie bénédictine au long d’une année.

Le « Gaudeamus » ouvre, quoi de plus normal, ce qui est comme une célébration. Et l’envoi, une antienne à Saint Joseph, est chanté en hommage à Benoît XVI. Ce CD lui est d’ailleurs dédié.

01 - Dumont : Allemande lente
02 - Introït "Terribilis est"
06 - Alleluia "Adorabo"

Dédicace

La liturgie de la dédicace vise à préparer un lieu pour la célébration eucharistique, une demeure de Dieu parmi les hommes.

Si sa construction est synonyme de nombreux efforts, sa dédicace se célèbre dans la joie par un très riche ensemble de psaumes et antiennes qui entoure les diverses phases de cette fête.

Le Chant Grégorien enregistré ici par les moines de l’Abbaye Notre-Dame, est accompagné à l’orgue.

02 - De profundis (recto tono)
05 - Kyrie
11 - Agnus Dei

Liturgie des Défunts rite Romain

Cet enregistrement est proche de celui de la Liturgie des défunts, réalisé également par les moines de Fontgombault.

Une différence est à noter, cependant : le répertoire se calque davantage sur une célébration paroissiale, s’adressant ainsi à une communauté élargie.

C’est ce qui explique ici, en particulier, la présence du Magnificat : cette version pour dépouillée qu’elle soit, n’en répond pas moins, en effet, à la dévotion mariale qui, traditionnellement, conclut maintes célébrations de funérailles.

02 - Introït "Cogitationes"
06 - Alleluia "Tollite jugum"
08 - Choral BWV 143 de Bach

Sacré Coeur

"Comme le Père vous a aimés, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour."

Cette révélation essentielle de Jésus a donné lieu, dès les premiers temps de l’Eglise, à la dévotion au Sacré Cœur.

Cette dévotion, dans les différentes pièces grégoriennes présentées ici, s’exprime à la fois dans l’adoration et la supplication, au gré des hymnes et antiennes. L’orgue du monastère entrecoupe ces prières marquées d’une grande sérénité et donne lieu à de beaux moments de méditation.

01 - Alma redemptoris Mater
02 - Alma Orgue G. Dufay
19 - Salve Regina P. Cornet

Orgue et Plain-Chant alterné

Dans le cadre bénédictin de l’Abbaye de Fontgombault, si propice au recueillement, quoi de plus convainquant que ce florilège consacré à Marie et ce, sur une grande partie de l’année liturgique : cela permet d’explorer une grande variété de tonalités grégoriennes.

L’autre intérêt de cet enregistrement est d’alterner plain-chant et pièces d’orgue, une tradition qui remonte au début du 15e siècle.

Pour mettre en valeur la qualité de leurs orgues, le choix des moines s’est porté sur François Clément, dont le talent – tant dans l’étendue de sa palette que dans ses innombrables nuances – n’est plus à démontrer.

03 - Antienne "O admirabile"
09 - Hymne "Christe redemptor"
18 - Hymne "A solis hortus cardine"

Sainte Marie, Mère de Dieu

Certains textes des pièces de ce CD sont une claire référence aux Conciles d’Ephèse : conception et naissance virginales de la Mère de Jésus.

La phrase grégorienne met en valeur chaque mot de la doctrine des Pères de l’Eglise.

Rien d’étonnant donc à ce que les auteurs des mélodies y aient consacré leurs talents dès le plus haut Moyen-Âge. Les moines nous invitent ici à leur prière vespérale toute empreinte de la contemplation du mystère marial.

Les pièces d’orgue ajoutent une note festive à cette dévotion.

01 - Tintements de cloche
03 - Antienne d’Introït “Requiem”
11 - Communion "Lux aeterna"

Liturgie des Défunts

La mort, dès l’origine de l’homme, a toujours eu cette connotation dramatique que nous retrouvons ici dans certains passages du Dies Irae ou du Libera.

Mais cette « fin » n’est pas « dernière » pour le chrétien, habité par l’espérance du Royaume. Cette espérance, nous la retrouvons dans la mélodie étonnamment sereine du Requiem de l’Introït ou du Lux aeterna de la communion : Que ta lumière brille sans fin sur eux, Seigneur.

Etonnante sérénité que savent nous communiquer les disciples de St Benoît.

01 - Introït "Dum Sanctificatus"
05 - Sanctus XII
12 - Alléluia "Veni Sancte Spriritus"

Pentecôte

"L’Esprit de Dieu planait sur les eaux."
Dès la Genèse, l’Esprit est présent, il donne la vie. C’est lui aussi qui va redonner la foi aux apôtres réunis autour de Marie, le jour de la Pentecôte : ils reçoivent en effet l’Esprit Saint et partent à travers le monde proclamer la Bonne Nouvelle.

Aussi, la Pentecôte, événement fondateur, a-t-elle inspiré le grégorien. Et dans un monde désabusé, le Veni Creator, par sa force d’invocation, pourrait justifier, à lui seul, ce CD consacré à l’Esprit.

01 - Introït "Benedicta sit"
12 - Kyrie XVII b
16 - Hymne "Te Joseph celebrent"

Florilège Grégorien

Depuis l’an 1091, des centaines et des centaines de moines se sont succédé à l’abbaye de Fontgombault.

Ils ont répondu plusieurs fois chaque jour à l’appel de la prière. En union avec leurs frères disparus, ceux d’aujourd’hui nous offrent une anthologie de leurs plus beaux chants, tels le Kyrie, humble et patiente demande de pardon, le Dies irae, qui évoque notre fin dernière mais aussi l’espérance de la Résurrection.

Il n’est pas jusqu’aux cloches de l’Angélus qui ne nous invitent, nous aussi, à pénétrer dans l’abbatiale pour en célébrer le 900ème anniversaire…

01 - Antienne "Salve Regina"
06 - Alleluia "Tota pulchra es"
08 - Offertoire "Ave Maria"

Immaculée Conception

Est-il cadre plus adapté au grégorien que l’architecture romane ?

Fontgombault en est une belle illustration. Et encore davantage dans cet enregistrement a capella en l’honneur de l’Immaculée Conception.

Le Salve Regina ouvre, comme il se doit, cette suite de louanges à la Vierge : la glorieuse, la très pure, bénie entre toutes les femmes…

Louanges qui culminent dans le Magnificat : la psalmodie égrène avec solennité et insistance les traits de Marie qui inspirent chez tout croyant une piété émerveillée.

01 - Introït "Cibavit"
04 - Séquence "Lauda Sion"
07 - Hymne "Pange lingua"

Fête Dieu

Beaucoup ont encore en mémoire les processions de Fête-Dieu où une foule de fidèles allait de reposoir en reposoir adorer le Saint-Sacrement, solennellement porté sous un dais.

Vêtements de fête des communiants, fleurs tapissant les rues et, en point d’orgue, les chœurs d’hommes entonnant le Lauda Sion.

La voix des moines a hérité de ce faste, teinté ici d’une grande sérénité. Comme dans le Pange lingua (Chante ô ma langue) dont le texte, de St Thomas d’Aquin, célèbre la gloire du corps du Sauveur.

03 - Alleluia "Dominus dixit ad me"
08 - Introït "Puer"
14 - Séquence "Ave Maria"

Noël

« Puer natus est… » l’Enfant qui vient de naître apporte aux peuples du monde entier, sans distinction d’origine, l’annonce de la Rédemption.

Les quatorze séquences de ce CD en sont une belle illustration ; elles alternent en effet les mélodies méditatives, délicates et douces comme cette nuit d’exception et celles, plus vibrantes, de l’alléluia, qui évoque le chœur des anges au dessus de la grotte de Bethléem.

Ecoutons aussi l’étonnante vocalise du « Dominus », dans le « Viderunt » ; elle célèbre le nom du Seigneur : son jour n’est-il pas venu ?

01 - Hymne "Salve festa dies"
07 - Séquence "Victimae Pascali laudes"
08 - Offertoire "Terra tremuit"

Pâques

La célébration de Pâques par les Bénédictins de Fontgombault, dans leurs chants grégoriens est, d’une certaine manière, l’expression parfaite du mystère central de la foi des chrétiens.

La Résurrection du Christ inspire en effet cette plénitude et cette extraordinaire confiance qu’ont éprouvées les disciples d’Emmaüs en reconnaissant Jésus.

Plénitude et confiance qui émanent en particulier de l’antienne du Resurrexi de l’Introït. Ces sentiments se transforment en allégresse dans le Haec dies, donnant à ce grand jour sa tonalité victorieuse.

02 - Introït "Signum magnum"
05 - Alleluia "Assumpta est Maria"
08 - Agnus IX

Assomption

La grande fête qui célèbre la montée au ciel de la Vierge Marie ne peut être absente du répertoire d’un monastère.

Les Bénédictins de Fontgombault n’y ont pas failli. Ils exploitent ici toutes les nuances du grégorien dans les différents moments de la Messe, tel l’alléluia, aérien comme les nuées accompagnant la Vierge.

Les Vêpres offrent aussi une très belle palette. Et il serait injuste de ne pas mentionner la pièce d’orgue finale, du 16ème siècle : elle évoque la grandiose et radieuse procession des saints accueillant Marie.